Interdire le téléphone portable à l’école, bonne idée ?????

Tous les auteurs qui se sont penchés sur l’évolution des jeunes d’aujourd’hui dans le monde dans lequel ils vivent, vous diront que le téléphone portable fait partie de leur vie. Pour certains même, il serait un prolongement de leur corps (lire Enfants et adolescents en mutation de Jean-Paul Gaillard chez ESF éditeur).

Sachant que le temps passé à l’école représente une bonne partie de la vie de ces ados, est-ce bien raisonnable que d’interdire ce téléphone portable dans l’enceinte de l’école ?
De plus, tous les spécialistes disent que l’interdiction ne fonctionne pas, que les jeunes vont redoubler d’imagination pour passer outre cette interdiction. Il vaudrait mieux qu’ils utilisent leur imagination pour autre chose…

                 Alors, comment faire ?

 

Instaurer le dialogue avec ces jeunes ? Chercher avec eux, comment faire pour que ce téléphone portable améliore notre vie. Intégrer dans ce dialogue les parents, les collègues et trouver un consensus.

Eduquer à la citoyenneté numérique : quelques exemples de bonnes pratiques.

  • En début de séance, chacun sort son téléphone, le met en silencieux et le pose à l’angle de son bureau écran tourné vers le bureau. Bien sûr, le professeur fait la même chose. Et on informe les élèves qu’au cours de la séance, on utilisera le téléphone pour des activités pédagogiques (des recherches, des captures d’images, des calculs…) puis à nouveau, on le reposera… Si la séance est longue, il peut y avoir un temps précis et ponctuel où le professeur laisse les élèves regarder leurs messages et puis on le repose… Tout est question d’explicitation et de respect des engagements de chacun...
  • Autre possibilité, à l’échelle d’un établissement, mettre en place un code couleur : dans certains lieux, c’est vert (l’utilisation du portable est autorisée), dans d’autres c’est orange (autorisée dans certaines conditions, comme ci-dessus) et d’autres rouge (totalement interdit la salle des devoirs, par exemple…)

Alors, essayons de trouver ensemble des solutions « intelligentes » mais ne posons pas un interdit absolu. Il sera difficile à tenir et contre-productif.

Marie-Chantal DANIEL, responsable formation tutelle

Frédéric Lavoie, conseiller pédagogique à la commission scolaire des Découvreurs du Québec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Restons connectés ensemble

N'hésitez pas à vous abonner à notre lettre d'information pour recevoir nos actualités et événements

Partagez autour de vous

Rejoignez-nous sur

Nous-contacter

Maison provinciale
38 avenue Notre Dame
07700 Bourg-Saint-Andeol

Nous contacter par mail

04 75 54 77 62

Agenda

vendredi 08 novembre 2019

Formation pour les Chefs d’établissements et adjoints du réseau PM avec le Réseau AGI

Nous aurons la joie de nous retrouver pour ce temps de formation avec d’autres acteurs

mardi 12 novembre 2019

Les apports de la pédagogie coopérative dans les apprentissages Niveaux 1

Dans le cadre de nos différentes actions menées ces dernières années en pédagogie coopérative, nous

vendredi 22 novembre 2019

Rencontre des délégués de 3èmes et de 2ndes du Réseau

La rencontre inter établissement aura lieu à la maison diocésaine Charles de Foucauld de Viviers.

mardi 26 novembre 2019